mardi 16 septembre 2008

Gestion de projet : un blog pour suivre l'avancee d'un projet web

Les étudiants SRC de Montbéliard (SRC 2 et licence pro webdesign) sont partis pour vivre 6 mois intensifs de conduite d'un projet web. 26 équipes de projet ont été formées. Dans le cadre de la gestion de projet, une méthodologie de projet est indispensable à acquérir pour passer les nombreuses étapes de validation (stratégie, faisabilité, préalable, détaillée, maquette, soutenance) avant de présenter leurs projets aux clients. Pour partager cette expérience de projet web et communiquer sur leur projet, chaque équipe projet va organiser, animer et valoriser un blog de suivi de projet. Explications.


Quelles solutions techniques sont à privilégier pour gérer un blog de suivi de projets ?

Choisir sa solution technique pour ouvrir son blog (plate-forme de blogging, hébergement) demande une grande réflexion. Les solutions techniques préconisées :
- Blogger (blogspot) : très simple de prise en main, nombreux modules de blogging intégrés mais limite dans la personnalisation.
- Wordpress : vraie plateforme avec grosse communauté de développeur qui diversifie les modules intégrables (pas avec wordpress.com pour des questions de suivi d'audience).
- Dotclear : vraie plateforme proposée soutenue par une grosse communauté de développeur.
- Hébergement pour wordpress ou dotclear : (free) gratuit – inscription sous 15 jours – service bas débit. (http://www.olympe-network.com) gratuit – inscription immédiate – (http://www.11vm-serv.net/) gratuit – sur sélection ou (1&1 ou OVH) si vous souhaitez mettre en ligne un portfolio ou blog perso.

Quelques exemples de blogs de suivi de projets

A quoi ressemble un blog de suivi de projet ?
Voici 5 exemples, tous différents issus pour la plupart des projets rhizome PSM master 1 à Montbéliard.

Projets rhizome 2008 :
Le monde plancké
Follow the white rabbit
Ces deux blogs présentent des stratégies de communication très différentes : le premier très sérieux aborde les différents éléments du projet. Le second, décalé, humoristique est à l'image d'un projet nous invitant à suivre les aventures de Barry White.

Projets rhizome 2007 :
Solaria
Le bandit manchot
Professionnels, complets, ces deux exemples sont de parfaites réussites d'un blog faisant vivre aux lecteurs, les différentes étapes d'un projet collectif de grande ampleur.

Un projet des Gobelins
Dernier exemple, celui d'un ancien de SRC, Malau, pour la qualité des articles sur l'existant, la concurrence et les sources d'inspiration.

Forts de ces modèles, il ne reste plus qu'aux étudiants à se lancer pleinement dans l'organisation, l'animation et la publicité de leur blog.

2 commentaires:

Nyro a dit…

Est-ce que dans un cadre professionnel au seing d'une entreprise, la tenue d'un blog pour le suivi d'un projet (et éventuellement commencer à en faire la pub) est viable ?

De plus, s'il s'agit d'un projet dont on ne souhaite pas communiqué au grand public, est-ce que la tenue d'un blog interne (donc accessible uniquement aux personnes du projet et client s'il y a) est envisageable ? Ou bien d'autres solutions seront-elles plus intéressantes ?

JCD a dit…

Deux très bonnes questions.

Au sein d'une entreprise comme dans le cadre de leur formation en multimédia, tout dépend de l'objectif assigné à la mise en place et l'animation d'un tel outil. Dans le cadre du suivi de projet, ces blogs ont pour objectif :
- être un support pour tester des techniques de référencement passif et actif (donc ils sont purement prétextes à ce travail) ;
- être un support de communication indirecte en direction des professionels et des futurs étudiants (suivi de la démarche, action de communication conduite autour du projet...) ;
- être un support pour améliorer les techniques d'écriture web pour les rédacteurs (positionnement, animation, écriture...).

Concernant l'aspect interne / public, tout dépend de la place que l'on souhaite donner à la dimension communication et donc promotion du projet en interne. S'il l'objectif est surtout d'avoir un outil d'échange pour l'avancée du projet, des solutions plus efficaces existent sûrement. Google reader, Friendfeed pourrait jouer ce rôle. A ce sujet, Pierre Pracht propose en ligne son enseignement en outils et gestion de l'information.